suivez-nous

Actualités

Sherbrooke, le 6 décembre 2017 - Réunis hier soir dans l’arrondissement de Fleurimont, les membres du comité conseil du Renouveau sherbrookois ont pris acte de la démission de leur chef, Bernard Sévigny et ont choisi le conseiller du district des Quatre-Saisons et président de l’Arrondissement de Fleurimont, monsieur Vincent Boutin, pour lui succéder de façon intérimaire. Monsieur Boutin devient donc le second chef du Renouveau sherbrookois, dirigé par Bernard Sévigny depuis la fondation du parti le 7 juin 2008.

L’ex-maire de Sherbrooke quitte la direction du RS avec le sentiment du devoir accompli. « Ces neuf années et demie comme chef du RS, dont huit à titre de maire, ont été fécondes pour notre Ville. Nous n’avons qu’à penser au retour du hockey junior à Sherbrooke, aux 800 unités de logement social que nous avons réalisées, au large succès connu par les Jeux du Canada, la vision de développement du centre-ville et la stratégie Well Inc., au développement accéléré de notre nouveau parc industriel régional, au soutien accru que nous avons offert à nos organismes communautaires, à la réforme de la gouvernance que nous avons introduite, à la mise sur pied du Bureau de l’ombudsman et à des dizaines d’autres réalisations; celles-ci laisseront une marque indélébile sur l’histoire de notre ville. Bien entendu, j’aurais espéré un résultat différent le 5 novembre dernier et faire de Sherbrooke une véritable ville entrepreneuriale, mais la population s’est exprimée et il faut respecter son choix.

C’est pourquoi j’ai avisé les membres du comité conseil que je quittais mes fonctions de chef, de président et d’administrateur du Renouveau sherbrookois» a déclaré Bernard Sévigny. Rappelons, par ailleurs, que les statuts du Renouveau sherbrookois précisent qu’il est de la responsabilité du comité conseil de nommer un chef intérimaire quand il y a vacance à la présidence du parti, mais qu’il est du ressort de l’Assemblée générale des membres de nommer le nouveau chef (ou la nouvelle cheffe). Pour sa part, le nouveau chef intérimaire du RS, Vincent Boutin, s’est dit honoré de succéder au chef fondateur du RS.

« Bernard Sévigny a non seulement été mon chef, mais aussi mon mentor. C’est lui qui m’a fait confiance et m’a recruté à 24 ans pour que je défende les couleurs de la formation politique qu’il venait de fonder. Jamais je n’oublierai le rôle qu’il a joué dans ma carrière et dans ma vie. Cela dit, je pense que l’élection du 5 novembre a marqué la fin du premier cycle de l’existence de notre formation politique. Après près d’une décennie d’existence, les Sherbrookoises et Sherbrookois nous ont renvoyé à la table à dessin en nous demandant de leur proposer un nouveau projet politique, un projet qui sera porté par une nouvelle génération. C’est le défi que nous avons devant nous et c’est le défi que je souhaite relever avec l’aide, le soutien et l’appui de nos militantes et militants» a conclu Vincent Boutin.

Publié dans Articles

Accompagné du candidat dans le district des Quatre-Saisons, Vincent Boutin et du candidat dans le district de Rock Forest, Bruno Vachon, le chef du Renouveau sherbrookois, Bernard Sévigny, a dévoilé les orientations de sa formation politique concernant le sport et les saines habitudes de vie :

 

« Dans les premiers mois qui ont suivi la fusion municipale en 2002, la nouvelle Ville de Sherbrooke s’est dotée de sa première politique du sport et de l’activité physique qui devait notamment permettre d’intégrer et d’harmoniser les pratiques et politiques des sept municipalités qui compose la nouvelle ville unifiée.  La politique a été adoptée en 2004 et a servi de cadre de référence depuis.   Il faut admettre que le contexte a évolué de manière très significative depuis 2004, même le vocabulaire a changé, on fait davantage référence aujourd’hui aux saines habitudes et aux problématiques d'embonpoint et de sédentarité.

 

Il faut reconnaitre aussi que d’autres réalités bousculent nos pratiques : le vieillissement de la population, le manque de bénévoles, l’apparition de nouveaux sports plus adaptés aux aînés, etc. L’heure de mettre à jour notre politique est donc venue, c’est pourquoi j’annonce aujourd’hui que nous procéderons, une fois élus, à la modernisation de notre politique du sport et de l'activité physique » déclaré Bernard Sévigny.

Le candidat dans le district des Quatre-Saisons, Vincent Boutin, a annoncé un autre engagement du Renouveau sherbrookois :

« Les clubs sportifs de Sherbrooke sont souvent portés à bout de bras par des bénévoles, généralement des parents qui ne comptent pas leurs heures. On constate également qu’il existe d’importantes disparités entre les grandes organisations de sport et les plus petits clubs qui comptent quelques dizaines d’athlètes.  Ces clubs ont notamment de la difficulté à se doter du matériel administratif de base pour offrir un niveau de service adéquat à leurs membres comme par exemple, au chapitre de la comptabilité, des inscriptions, des communications, des horaires et ainsi de suite. C’est pourquoi nous nous engageons à créer un fonds dédié, qui s’élèverait à 50 000$ annuellement, pour soutenir les plus petits clubs sportifs au niveau administratif et organisationnel » a expliqué Vincent Boutin.

Le candidat du Renouveau sherbrookois dans le district de Rock Forest, Bruno Vachon, avait lui aussi une bonne nouvelle à annoncer au milieu sportif sherbrookois :

« La tenue de grands événements sportifs sur notre territoire est devenue, au fil du temps, une véritable « signature » pour la ville de Sherbrooke, un élément constitutif de notre ADN collectif.  À cet égard, la tenue des Jeux d’été du Canada à Sherbrooke en 2013 a démontré, non seulement notre expertise, mais également notre remarquable capacité de mobilisation à l’occasion de grands événements sportifs. Souvenez-vous du soutien des Sherbrookois et des Sherbrookoises lorsque nous avons déposé notre candidature il y a deux ans pour l’obtention des Jeux de la Francophonie 2021.

Pour ces raisons, nous annonçons notre intention, dans le prochain mandat, de soumettre la candidature de Sherbrooke pour l’obtention de la finale des Jeux du Québec d’hiver 2023.  Notre ville a reçu la finale des Jeux du Québec d’été en 1977 et en 1995, ainsi que les Jeux d’été du Canada en 2013.  Il s’agit donc d’une excellente opportunité de mobiliser notre communauté et d’aller chercher de l’aide pour moderniser et rafraichir nos infrastructures sportives. C’est ça, croire en Sherbrooke » a conclu Bruno Vachon.

Publié dans Articles

Accompagné des 4 candidats de l’arrondissement de Fleurimont, le chef du Renouveau sherbrookois, Bernard Sévigny, a dévoilé les principaux engagements de sa formation politique relativement au réseau des bibliothèques municipales.

«Comme vous le savez, la ville de Sherbrooke compte 5 bibliothèques sur son territoire.  L’objectif que nous poursuivons avec l’annonce d’aujourd’hui est d’élargir cet accès aux utilisateurs et utilisatrices qui n’ont pas nécessairement accès à une bibliothèque à proximité de leur domicile.  Par exemple, le futur arrondissement qui naîtra de la fusion de de Jacques-Cartier et du Mont-Bellevue bénéficiera de la présence sur son territoire de la bibliothèque Éva-Senécal. Pour leur part, les secteurs de Brompton, de Lennoxville, de Rock Forest et de Saint-Élie sont déjà tous desservis par leur propre bibliothèque » a rappelé Bernard Sévigny. 

Présente à la conférence de presse, la candidate du Renouveau sherbrookois dans le district de Desranleau, Danielle Berthold, a annoncé l’intention du RS de doter l’arrondissement de Fleurimont de son propre point de service :

« Quand on examine le déploiement de nos infrastructures culturelles sur le territoire, on constate que la desserte pourrait être bonifiée dans l’arrondissement de Fleurimont. C’est pourquoi je suis très fière d’annoncer aujourd’hui que nous nous engageons à doter l’arrondissement de Fleurimont d’un point de service rattaché à la bibliothèque Éva-Senécal. Il s’agit d’un dossier dans lequel je me suis investie personnellement dès le printemps 2017 et qui est aujourd’hui solidement documenté.  Nous consacrerons donc un million à l’acquisition, la construction ou la rénovation d’un bâtiment et un autre million à l’acquisition des collections.  La réalisation du projet sera conditionnelle à l’obtention de subventions du gouvernement du Québec à hauteur de 50% pour la construction et de 50% pour l’acquisition des collections.  Dans ces conditions, le déboursé pour la ville avoisinera 1 million $ » a déclaré Danielle Berthold.

Pour sa part, le candidat dans le district des Quatre-Saisons, Vincent Boutin a annoncé que sa formation politique s’engageait également à compléter la mise en réseau des 5 bibliothèques existantes :

« La bibliothèque Éva-Senécal ainsi que celles de Rock Forest et de Saint-Élie sont déjà en réseau, il ne nous reste qu’à compléter le travail en intégrant les bibliothèques de Brompton et de Lennoxville ainsi que le futur point de service de Fleurimont.  Outre l’intégration informatique et les avantages sur le plan administratif, cette mise en réseau facilitera aussi la vie de ceux et celles qui fréquentent nos bibliothèques. Ainsi, un citoyen ou une citoyenne pourra emprunter un livre à la bibliothèque de Fleurimont et le reporter à la bibliothèque de Brompton ou à celle de Rock Forest. Nous formons maintenant une ville unique qui ne comptera qu’un seul réseau de bibliothèques accessibles à tous les citoyens et à toutes les citoyennes.  CROIRE en Sherbrooke, c’est aussi croire au développement de notre réseau de bibliothèques » a conclu Vincent Boutin.    

Publié dans Articles

Accompagné du candidat dans le district d’Ascot, Robert Y. Pouliot et du candidat dans Lennoxville, François-René Montpetit, le chef du Renouveau sherbrookois Bernard Sévigny a dévoilé le principal engagement de sa formation politique relativement à l’entretien et à la réfection de nos infrastructures routières. Le chef du Renouveau sherbrookois a commencé par rappeler l’importance des efforts consentis au cours des 8 dernières années :

«La remise en état du réseau routier est une tâche colossale, de longue haleine. Entre 2005 et 2009, la Ville n’avait investi que 19,7 millions dans la réfection des chaussées, soit un effort inférieur à 5 millions annuellement.  Puis, dans le premier mandat du Renouveau sherbrookois, de 2009 et 2013, ce montant est passé à 31,5 millions, soit une augmentation de 60 %. À l’occasion de la campagne 2013, nous nous étions engagés à investir 40 millions dans le réseau routier, ce qui aurait constitué un effort de 25 % supérieur par rapport à ce qui avait été consenti dans le premier mandat.   Or, l’investissement réel qui a finalement été réalisé de 2013 et 2017 s’est révélé nettement plus important. En effet, ce sont 60 millions qui ont été injectés dans nos chaussées, près du double de ce qui a été investi dans le mandat précédent. Dans la seule année 2017, ce sont 137 chantiers que l’on retrouvaient sur le territoire de la ville de Sherbrooke » a rappelé Bernard Sévigny.

Le candidat du Renouveau sherbrookois dans le district d’Ascot, Robert Y. Pouliot a donc annoncé l’objectif poursuivi pour la période 2017-2021.

«En dépit du travail colossal déjà réalisé pour rehausser la qualité de notre réseau routier, nous nous engageons à poursuivre et à augmenter ces efforts déjà soutenus dans la réfection des infrastructures en investissant 70 millions au cours des 4 prochaines années dans le réseau routier.  Cet engagement se réalisera dans la mesure où la Ville pourra compter sur le même niveau de soutien financier de la part des paliers gouvernementaux supérieurs » a annoncé Robert Pouliot.

 Le candidat de l’Équipe Bernard Sévigny dans Lennoxville, François-René Montpetit, s’est réjoui des effets de l’annonce d’aujourd’hui sur les infrastructures du district de Lennoxville :

« Ces investissements extrêmement importants vont nous permettre de donner un coup de barre et de régler certains problèmes que nous avons à Lennoxville, je pense notamment à des rues comme Conley, Atto, Warren, Charles-Lennox et Samuel-Gratham  » a conclu François-René Montpetit.

Publié dans Articles

Qui sommes-nous?

Le Renouveau sherbrookois a tenu son congrès de fondation le 7 juin 2008. Les membres présents ont adopté les statuts et règlements, comblé les sièges sur les instances du parti et ont choisi Bernard Sévigny à titre de chef intérimaire jusqu’au premier congrès d’orientation. Les membres ont convenu d’élaborer un projet de société répondant aux valeurs de leur communauté : le leadership, la transparence, la participation citoyenne, la responsabilité fiscale et le développement durable.

Nous joindre - Rencontrez l'équipe

Infolettre