suivez-nous

Actualités

Sep 2017 26

C'est par une belle journée qu'a eu lieu la première pelletée de terre de l'usine Soprema en présence de son président , M.Pierre-Étienne Bindschedler et du vice-président exécutif et chef de la direction en Amérique M. Richard Voyer. La construction de cette usine à Sherbrooke représente un investissement extrêmement significatif de 42,8 millions $ qui entraînera la création de 60 emplois. L'usine de Sherbrooke

La nouvelle bâtisse de 178 000 pi² sera la première usine de fabrication d’isolant de polystyrène extrudé de Soprema en Amérique du Nord. Le polystyrène extrudé est un isolant fabriqué sous forme de panneaux rigides plats. Il est principalement utilisé comme isolant thermique pour les systèmes de fondations, les stationnements et les toitures inversées, dont les toits-terrasses et les toits verts. Le groupe Soprema est familiarisé avec le polystyrène extrudé puisque l’entreprise exploite déjà 4 sites industriels en Europe spécialisés dans cette technologie.

Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, se réjouit de l’arrivée de Soprema dans le Parc industriel régional et souligne que cette implantation n’aurait pas été possible sans le développement des nouveaux terrains industriels dans l’axe Portland/Robert-Boyd. « Avec les différentes initiatives mises de l’avant par la Ville de Sherbrooke et Sherbrooke Innopole au cours des dernières années, nous avons réussi à réunir tous les ingrédients dans une offre qui répondait non seulement aux critères et besoins de Soprema, mais qui se démarquait suffisamment pour que l’entreprise choisisse de s’implanter ici », explique-t-il. Il souligne également le rayonnement qu’une telle annonce procure : « Lorsqu’une entreprise du calibre de Soprema choisit de s’installer à Sherbrooke alors qu’elle pourrait aller n’importe où dans le monde, ça envoie un message fort et extrêmement positif ».

Avec 335 M$ d’investissements en deux ans et une croissance de 4% pour une quatrième année consécutive, le secteur industriel et tertiaire-moteur de Sherbrooke figure parmi les plus dynamiques au Canada. « Le projet de SOPREMA, qui générera des retombées économiques directes dépassant 50 M$ et la création d’emplois de qualité, s’inscrit comme un atout majeur dans la poursuite de notre croissance économique.», conclut Josée Fortin.

 

Source:

Informations et relations avec la presse SOPREMA

Sherbrooke Innopole

Sep 2017 21

Sherbrooke, 21 septembre 2017 - Ça y est, nous plongeons officiellement dans la course ! Plus d’une centaine de personnes se sont réunis mercredi soir dernier au Caffuccino de la rue King Ouest, afin de participer au coup d’envoi d’une campagne qui s’annonce des plus prometteuse. D’entrée de jeu, le chef du Renouveau sherbrookois, M. Bernard Sévigny, a abordé l’enjeu qui est au cœur de l’engagement politique de toute l’équipe, le développement économique :

« Vous le savez, Sherbrooke est en pleine mutation, en pleine transformation. La transition d’une ville industrielle et de service à une ville innovante, une ville du savoir, une ville gagnante et ouverte sur le monde est déjà entreprise. L’impulsion a été donnée, nous avons à nous projeter davantage dans le 21e siècle, à nous positionner et à devenir la ville de la croissance au Québec », a-t-il souligné.

Ainsi, M. Sévigny vous invite à vous engager avec lui et toute l’équipe dans la création d’entreprises et d’emplois de qualité, « afin de garder nos jeunes chez nous » et au bénéfice de « notre monde ». Il insiste sur le fait que des gestes audacieux, mais bien calculés devront être posés pour faire de Sherbrooke « la capitale de la création de la richesse ». Alors que de nombreuses ressources devront être mobilisées pour y arriver, M. Sévigny assure que ce sera « toujours dans le plus grand respect des contribuables ».

Le chef du Renouveau sherbrookois a également présenté formellement les 8 candidates et 6 candidats qui arpenteront les rues à votre rencontre au cours des prochaines semaines. Jamais dans son histoire, l’Équipe Bernard Sévigny aura proposé une brochette de candidatures aussi expérimentée, avec sept conseillers et conseillères sortants, soit M. Robert Pouliot, Mme Diane Délisle, M. Bruno Vachon, Mme Christine Ouellet, M. Vincent Boutin, Mme Nicole A. Gagnon et Mme Danielle Berthold, ainsi qu’une ex-conseillère municipale effectuant un retour, Mme Mariette Fugère. De plus, deux candidatures ayant déjà brigué les suffrages se joignent de nouveau à l’équipe, soit M. Sébastien Aubé et Mme Mélanie Lemay, tandis que Mme Nadia Mme Choubane, Mme Geneviève Hébert, M. François-René Montpetit et M. Sylvain Raby font leur entrée en politique municipale.

« Nous avons une équipe majoritairement féminine, une première dans l’histoire de notre formation politique et un beau mélange de jeunesse et d’expérience avec des élu-e-s sortant-e-s, mais aussi des jeunes qui en sont à leurs premières armes. Notre équipe est solide et expérimentée, elle incarne à la fois la diversité, la compétence et l’engagement. Cela dit, le principal engagement que nous prenons, ensemble, ce soir, que nous allons diffuser lors du porte-à-porte, sur toutes les tribunes, c’est de CROIRE en Sherbrooke, CROIRE en notre capacité de nous développer, CROIRE en notre potentiel, CROIRE en notre savoir, CROIRE en nos jeunes, CROIRE en nous! », a conclu Bernard Sévigny.

Sep 2017 20

Tel qu’il l’avait annoncé le 22 novembre dernier, M. Louisda Brochu quittera la vie politique à la fin du présent mandat. À l’occasion de la séance du conseil municipal de lundi dernier, il s’est exprimé avec émotion rappelant les grands moments de son engagement politique des 20 dernières années.

Monsieur Brochu a débuté sa carrière politique en 1997, au sein de l’ancienne Ville de Fleurimont. Par la suite, il est devenu membre du comité exécutif de la nouvelle Ville de Sherbrooke, et ce, jusqu’en 2005. Entre 2005 et 2009, on lui confie la présidence du comité consultatif d’urbanisme (CCU). À partir de 2011, il participe activement à la création de Commerce Sherbrooke, un organisme paramunicipal dont la mission est d’encadrer et de stimuler le développement commercial sur l’ensemble du territoire de la ville.

En 2013, M. Brochu joint les rangs du Renouveau sherbrookois, dont il partage les priorités, notamment le projet de réforme de la gouvernance auquel il avait personnellement contribué. En plus d’occuper la présidence de Commerce Sherbrooke, il est reconduit dans ses fonctions de président du conseil d’arrondissement de Fleurimont, fonction qu’il occupe depuis 2005.

Toute l’équipe du Renouveau sherbrookois tient à remercier chaleureusement M. Brochu pour son engagement indéfectible envers les citoyens et citoyennes de Sherbrooke. Le vent de dynamisme qui traverse notre ville n’est pas étranger aux efforts de cet homme fidèle à ses convictions et profondément enraciné dans notre communauté.

Juil 2017 25

24 juillet 2017 – Cette semaine, la Ville de Sherbrooke lancera un nouveau chantier sur son territoire, ce qui portera à 48 le nombre de projets en cours.

Nombre de projets en cours

Excavation majeure: 13

Excavation mineure: 8

Trottoirs et bordures: 3

Pavage: 6

Rechargement granulaire: 0

Réfection: 14

Marquage: 0

Parcs – construction: 1

Parcs – réfection: 3

Total: 48

Voici le chantier qui commencera cette semaine :

·   Rue Dunant, du numéro civique 2250 à la rue Thibault – resurfaçage de la chaussée. Par ailleurs, trois chantiers ont été complétés la semaine dernière, soit :

·  Rue du Cégep, entre la rue Terrill et l’entrée de l’édifice d’Expo-Sherbrooke – travaux de resurfaçage.

·  Rue Prospect, entre les rues Duvernay et Paul-Desruisseaux – pavage.

·  Parc Jules-Richard – implantation d’un module de jeux pour les enfants âgés de deux à cinq ans. Rappelons que plus de 42,7 M$ seront investis dans plus de 137 chantiers planifiés cette année. Ces grands travaux peuvent être visualisés sur la carte interactive disponible à sherbrooke.ca/travaux

Source :       Service des communications de la Ville de Sherbrooke

 

Juil 2017 20

20 juillet 2017 - Il ne fait aucun doute que Sherbrooke va bien. Pour Bruno Vachon, c'est le processus d'amélioration continue des services de transport en commun qui est mis en cause. Parce que Sherbrooke continue à voir grand et être ambitieuse, on peut affirmer aujourd'hui que nos transports en commun n'ont rien à envier à bien des sociétés de transports dans le monde. Pour Diane Déslisle, Sherbrooke va bien parce que l'offre culturelle de Sherbrooke se bonifie d'année en année. Effectivement, nous n'avons qu'à penser qu'aux nombreux festivals, aux petites maisons de la culture présentes dans chaque arrondissement et à la nouvelle salle de diffusion pour l'enfance et la jeunesse.

Qui sommes-nous?

Le Renouveau sherbrookois a tenu son congrès de fondation le 7 juin 2008. Les membres présents ont adopté les statuts et règlements, comblé les sièges sur les instances du parti et ont choisi Bernard Sévigny à titre de chef intérimaire jusqu’au premier congrès d’orientation. Les membres ont convenu d’élaborer un projet de société répondant aux valeurs de leur communauté : le leadership, la transparence, la participation citoyenne, la responsabilité fiscale et le développement durable.

Nous joindre - Rencontrez l'équipe

Infolettre