suivez-nous

Actualités

Avr 2017 27

27 avril 2017 – Madame Nadia Choubane, connue pour son rôle de directrice de campagne de Centraide-Estrie, a choisi le Boston Pizza, un établissement au cœur géographique du nouveau district électoral 4.5, pour faire l’annonce de sa candidature pour l’élection du 5 novembre prochain. Elle défendra ainsi les couleurs du Renouveau sherbrookois auprès des électeurs actuellement répartis dans la portion nord-ouest du district de Beckett, ouest du district de Montcalm et dans ce qui constitue le district actuel du Carrefour.

« Personnellement, j’ai l’intention d’utiliser mon énergie et mon expérience non pas pour critiquer de manière stérile et peu constructive, mais pour agir afin d’améliorer la vie des gens du district, et ce, peu importe s’ils vivent dans Chauveau, dans le secteur de la rue Marini, dans les résidences autour du Carrefour ou dans l’ancienne partie du district de Beckett. » 

- Nadia Choubane

 

Madame Choubane a garni sa feuille de route de plusieurs expériences notables en matière de bénévolat et d’activités professionnelles au cours de ses 28 dernières années à Sherbrooke. La candidate a notamment exercé un rôle d'administratrice au sein de plusieurs conseils d’administration, dont ceux de la Caisse Desjardins, du Festival des traditions du monde et de la Fondation Rock Guertin. Femme d’origine algérienne, elle a également siégé au comité municipal des relations interculturelles et de la diversité (CRID), et a mené d’autres activités de bénévolat auprès des PÉPINES.

« La venue en politique municipale de Nadia Choubane n’est probablement pas une surprise pour ceux et celles qui la connaissent. Madame Choubane a été active dans notre ville pratiquement dans tous les domaines (…). Madame Choubane a toujours cherché à améliorer la vie de ses concitoyens et concitoyennes par le biais de ses multiples contributions. »

- Bernard Sévigny

 

L’aspirante conseillère s’est réjouie du travail effectué par monsieur Bernard Sévigny et par le Renouveau sherbrookois au cours des dernières années et se dit « honorée de faire partie de cette équipe créative, innovatrice et visionnaire ».

DSC_0643s

Avr 2017 20

20 avril 2017 - C’est en mai que débutera la saison des grands travaux routiers à Sherbrooke. Celle-ci devrait se dérouler jusqu’en novembre prochain. « Au total, les employés municipaux et les entrepreneurs devraient travailler sur 137 chantiers planifiés sur l’ensemble du territoire sherbrookois. Ces travaux sont estimés à plus de 42,7 M$ », indique la Ville dans un communiqué. Encore cette année, une enveloppe spéciale s'élevant à 3,2 M$ a été votée par le conseil municipal afin de maintenir le réseau en bon état.

Sur l’ensemble du réseau, on procédera à la reconstruction partielle ou complète de rues locales et de certaines artères, à la construction ou à la réfection de trottoirs, au remplacement de conduites souterraines, au pavage ou au resurfaçage de rues, à l’amélioration de la sécurité dans certains passages piétonniers et à la mise à niveau de rues en gravier. On prévoit également effectuer plusieurs travaux dans des parcs, sur des passages piétonniers, des pistes cyclables, des ponts, des murs de soutènement et des stationnements. « Nous tenterons, autant que possible, de limiter les impacts pour les automobilistes », a affirmé monsieur Sévigny en conférence de presse.

Les grands chantiers

Outre l’investissement de 17,8 M$ plus taxes pour la construction du boulevard René-Lévesque sur une distance de 2,75 km, entre le boulevard Industriel et la rue Henri-Labonne, la Ville procédera à de grands travaux qui nécessiteront une attention particulière de la part des automobilistes.

  • Rue Léger, entre la rue Robitaille et le boulevard Industriel, reconstruction complète à partir du début juillet pour un montant de 1,4 M$.
  • 12Avenue Nord, entre les rues Brûlotte et Després, pulvérisation et pavage de la chaussée et aménagement d’une piste cyclable à partir de la mi-septembre pour un montant de 800 000 $.
  • Boulevard de Portland, aménagement d’une piste cyclable sur le viaduc qui traverse l’autoroute 410 pour un montant de 1 M$.
  • Rue des Érables, entre les rues des Chênes et du Bocage, et rue Bocage, entre les rues des Érables et King Ouest, reconstruction complète à partir de la mi-septembre pour un montant de 1,4 M$.
  • Rue Bowen Sud, entre le boulevard Lavigerie et la rue Aubry, reconstruction complète à partir de la mi-mai pour un montant de 1,5 M$.
  • Rue Sara, entre la rue Belvédère Sud et la rue de l’Aurore-Boréale, reconstruction complète à partir du début de juin pour un montant de 1,8 M$.
  • Rue Chalifoux, de la rue d’Alençon jusqu’à la fin, reconstruction complète cet été pour un montant de 1,2 M$.
  • Boulevard de l’Université, entre les rues Imelda-Lefebvre et Galt Ouest, et rue Galt Ouest, entre le boulevard de l’Université et la rue Suzor-Côté, construction d’une conduite de refoulement et de trottoirs à partir de la fin juin pour un montant de 1,2 M$.

Dans le respect des citoyens et citoyennes

Pour la première fois cette année, la Ville communiquera avec la population concernée par les travaux par voie de messages téléphoniques automatisés. Comme par le passé, on aura également recours à l’envoi de lettres ou à des rencontres, au besoin, afin de minimiser les impacts de l’ensemble des travaux.

Dès aujourd’hui, la population a également accès à une carte interactive (sherbrooke.ca/travaux) leur permettant de suivre l’évolution des travaux. Par ailleurs, la Ville invite les citoyens et les citoyennes à suivre sa page Facebook, de même que les médias locaux, où seront relayés les différents renseignements liés aux grands travaux 2017.

« La réfection de nos infrastructures routières est essentielle et nous ferons tout ce que nous pourrons pour respecter l’échéancier prévu. Comme toujours, nous devrons toutefois composer avec les conditions météorologiques et les imprévus qui pourront survenir et retarder certains travaux. Même si les automobilistes vivront certains inconvénients, ils ne doivent pas perdre de vue ce qui est primordial, soit la sécurité de nos travailleurs », a souligné le maire Sévigny.

Avr 2017 19

19 avril 2017 -  À l’approche de l'été, la Ville de Sherbrooke et son Service de police (SPS) lancent un concept innovateur appelé CoDeBars, qui signifie Conducteurs Désignés et Bars. CoDeBars est soutenu financièrement par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

L'objectif de cette initiative  est de préviligier le conducteur désigné pour éviter la conduite avec facultées affaiblies en demandant la collaboration des bars. Jusqu’à maintenant, une vingtaine de bars sherbrookois ont adhéré au concept et d’autres pourraient s’ajouter dans les prochains mois. Le concept de CoDeBars est simple : un conducteur désigné, qui est accompagné d’au moins deux amis, recevra gratuitement des consommations non alcoolisées, déterminées par les tenanciers, durant toute la soirée dans les bars participants, et ce, au même rythme de consommation des amis qui l’accompagnent. Un concept proactif qui vise principalement le groupe d’âge des 18 à 25 ans et qui véhicule l’énoncé : Conducteur désigné, un rôle privilégié.

 

« L’intérêt que suscite le concept CoDeBars révèle à quel point la conduite avec les facultés affaiblies est une préoccupation répandue. Le concept fait place à une implication concrète du milieu et à un partenariat significatif entre les tenanciers de bar sherbrookois et le SPS. »

- Robert Pouliot

https://youtu.be/JoI2FSGmWIg

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le site web codebars.ca qui permet de promouvoir ce concept unique au Québec. Il est aussi annoncé que des actions de sensibilisation seront déployés dans les institutions scolaire postsecondaires, collégiaux et universitaires de Sherbrooke.

Avr 2017 12

12 avril 2017 - Une étape de plus a été franchie mercredi soir en vue de planifier la mise en œuvre du projet Well.inc. En effet, les citoyens et les citoyennes de Sherbrooke ont été conviés à l’hôtel de ville afin de participer à une séance de consultation publique dans le cadre de l’élaboration d’un plan particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur de la rue Wellington-Sud.

L’événement a débuté à 19h avec un premier bloc ou la vingtaine de personnes présentes a pris connaissance du diagnostic réalisé par les services municipaux concernant l’état actuel de la rue Wellington-Sud. Madame Lise Dubord, directrice-adjointe du Service de planification urbaine à la Ville de Sherbrooke, a par la suite fait une énumération des orientations que la municipalité compte atteindre afin que le secteur devienne un milieu agréable et inclusif.

Une Wellington-Sud qui a besoin d’amour

Si tous les intervenants et toutes les intervenantes s’entendent sur le fait que la rue Wellington-Sud a besoin d’être revitalisée, plusieurs ont fait part de leurs inquiétudes quant au projet Well.inc. D’autres, au contraire, ont tenu à le saluer et ont émis leur suggestion afin de le bonifier. « Tout n’est pas décidé. C’est pour ça qu’on veut entre les gens », a répondu monsieur Bernard Sévigny a une citoyenne préoccupée par l’accessibilité des gens à mobilité réduite au réseau de transport en commun, dans un contexte de réaménagement de la rue du Dépôt.

D’autres ont soumis l’idée que les infrastructures à construire pourraient adopter une toponymie paritaire. On a souligné du même souffle que l’inégalité des genres en matière d’aménagement urbain désavantage les femmes, alors qu’elles s’acquittent encore majoritairement des tâches domestiques. Madame Diane Délisle s’est d’ailleurs montrée très sensible à la question des femmes itinérantes dans le quartier.

Des groupes communautaires ont également profité de l’événement pour réitérer leur désir d’être partie prenante dans le projet, tout en prônant une reconnaissance du travail communautaire effectué par les organismes déjà sur place. Beaucoup de questions ont également tourné autour de la question de l’embourgeoisement du secteur. Le maire et le conseiller du district du Centre-sud, monsieur Serge Paquin, ont voulu se faire rassurants en réitérant l’importance à leurs yeux d’investir dans les logements sociaux et de favoriser les logements coopératifs.

Les citoyens et citoyennes sur place ont finalement fait part de leur désir de demeurer informés et consultés dans le cadre des projets à venir sur la rue Wellington-Sud.

Suite aux commentaires recueillis auprès de la population, le plan particulier d’urbanisme devrait être adopté par le conseil municipal le 1er mai prochain. Il sera ensuite acheminé au Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMROT) pour ensuite entrer en vigueur vers le début juillet.

Avr 2017 10

10 avril 2017 - C'est durant une journée où l'on peut sentir le printemps s'installer pour de bon que le conseiller Vincent Boutin a décidé d'annoncer sa candidature dans le nouveau district 2,3.

Voici ce que Vincent avait à nous dire sur cette annonce:

Eh oui ! Je me représente aux élections dans le district 2,3 dans le but d’œuvrer comme conseiller municipal pour un 2e mandat. Plus que jamais, j’ai le goût de m’investir en politique municipale où j’ai la chance depuis quatre ans de travailler directement avec les citoyennes et citoyens. C’est cette proximité qui rend ce travail si spécial. Faire une différence positive dans le quotidien des gens.

Pour ma part, c’est une fierté de représenter les habitants du quartier où j’ai grandi et de pouvoir œuvrer dans le secteur de l’école de la Montée, où j’ai passé mon adolescence. J’ai à cœur de faire rayonner le pôle scientifique de Fleurimont et de mettre en valeur le potentiel économique de notre arrondissement.

J’ai maintenant le bonheur d’être le papa de deux adorables fillettes. Cette chance de fonder une famille dans une ville aussi accueillante que Sherbrooke m’amène à vouloir en faire toujours plus pour assurer la qualité de vie des familles d’ici. Enfin, ce sont toutes ces raisons qui m’ont incité à être me représenter en novembre prochain. Pour être à votre écoute encore pour les quatre prochaines années.

- Vincent Boutin

Avr 2017 03

3 avril 2017 - C'est en début d'après-midi que la conseillère Danielle Berthold a annoncé sur les ondes du 107,7 FM sa volonté de représenter les Sherbrookois du district 2,2 qui reprendra pour l'essentiel l'ancien district de Desranleau.

Les raisons qui l'amènent à solliciter un nouveau mandat sont multiples: tout d'abord parce qu'elle aime son travail. Ensuite pour pouvoir représenter les citoyens et faire de Sherbrooke un milieu de vie attrayant et sécuritaire. Finalement pour être en contact direct avec les citoyens pour répondre à leurs préoccupations. Lors de l'entrevue, son engagement au sein du Renouveau sherbrookois a été abordé :

« Le parti c’est comme une grande famille. Quand j'ai débuté au sein du parti nous nous sommes mis d'accord sur un certain nombre d'engagements qui étaient en accord avec mes valeurs. Les engagements de la plateforme ont tous été réalisés, mais en dehors des engagements je suis indépendante de pensée et d’esprit. » 

- Danielle Berthold

Nul doute que la conseillère et candidate pour les prochaines élections municipales de cet automne adore son travail malgré le temps engagé pour servir les Sherbrookois, à siéger dans les divers comités sans oublier le conseil municipal. Finalement, son premier mandat venant bientôt à terme, Mme Berthold a été amenée à fournir des conseils pour s'adapter au monde de la politique municipale. À ce sujet, elle répond qu'il faut prendre le temps de bien connaître l'appareil municipal et les règlements municipaux et que bien que pour les femmes, cela reste un défi de faire de la politique, il ne faut pas hésiter à foncer et prendre sa place.

Pour écouter l'entrevue en intégralité 

 

Qui sommes-nous?

Le Renouveau sherbrookois a tenu son congrès de fondation le 7 juin 2008. Les membres présents ont adopté les statuts et règlements, comblé les sièges sur les instances du parti et ont choisi Bernard Sévigny à titre de chef intérimaire jusqu’au premier congrès d’orientation. Les membres ont convenu d’élaborer un projet de société répondant aux valeurs de leur communauté : le leadership, la transparence, la participation citoyenne, la responsabilité fiscale et le développement durable.

Nous joindre - Rencontrez l'équipe

Infolettre